0

Une idée peu commune: Guérir la Flavescence dorée (Candidatus Phytoplasma vitis)

En faisant mes recherches pour une solution à la nécrose du liber de l’orme (Elm Phloem Necrosis), j’ai trouvé un article écrit par M. Ćurković Perica qui mettait en évidence son succès pour guérir les phytoplasmes chez la pervenche. Cette solution devrait être utilisée pour la Flavescence dorée.

La pervenche et l’acide indole-acétique

Prof. Ćurković Perica a vu que quelques plantes se remettaient spontanément de maladies par elles-mêmes. Une enquête a donc été conduite pour découvrir les raisons pour lesquelles elles s’étaient rétablies. La conclusion a été qu’une hormone de ces plantes était sûrement responsable de la guérison.

Une expérience a été conduite pour tester plusieurs hormones sur des pervenches infectées. Les résultats : l’acide indole-acétique (AIA), de la classe des auxines, avait le plus grand impact. La conclusion a été que l’AIA change l’expression de la génétique de la plante par la déméthylation. Des tests génétiques ont confirmé que l’AIA causait l’expression des gènes dans la pervenche et dans le phytoplasme. Chez les plantes, certains gènes peuvent parfois causer une augmentation de la concentration de peroxyde. Le peroxyde tue ensuite le phytoplasme. Dans la bactérie (phytoplasme), ces gènes étaient susceptibles d’augmenter les chances de survie. Cette solution pourrait être appliquée à la flavescence dorée.

La solution d’utiliser l’AIA pour produire du peroxyde chez les plantes devrait être appliquée ailleurs. Auprès de quelles plantes cela ferait le plus de sens ? Et bien ce serait chez celles qui ont une plus grande valeur économique; les plantes qui vivent longtemps et les plantes auxquelles on peut facilement appliquer l’AIA, par l’application sur le feuillage. Les raisins correspondent à tous ces critères et la flavescence dorée serait la maladie idéale à régler.

Flavescence dorée

Qu’est-ce que la flavescence dorée ? C’est une maladie qui touche les raisins en France et dans les pays avoisinants. Actuellement, il y a deux solutions pour faire face à cette maladie : le retrait des vignes et le traitement par la chaleur. Le traitement à l’AIA serait une alternative moins dispendieuse que ces deux alternatives actuellement utilisées.

Le traitement à l’AIA

Nous devrions tester l’AIA pour voir les effets sur la flavescence dorée. Des tests nous permettraient d’améliorer le traitement. L’expérimentation éventuelle d’un traitement à l’AIA pourrait permettre d’altérer l’AIA ou de l’appliquer dans un mélange différent. Le but étant de le rendre plus efficace pour éliminer la bactérie et diminuer l’impact sur la progression normale des vignes. Une façon d’éliminer la bactérie plus efficacement est d’empêcher les phytoplasmes de s’adapter. Une façon d’assurer le développement normal des raisins serait  une deuxième hormone, telle que la cytokinine, qui pourrait être appliquée une fois que la plante est guérie de son infection.

Enquête subséquentes 

Avant d’éliminer les plants infectés ou d’essayer un traitement par la chaleur, essayez peut-être d’appliquer un traitement d’AIA. Si vous le faites, documentez les résultats. Ces informations pourraient aider des vignobles tout autour du monde pour le développement d’une solution nouvelle à la flavescence dorée.

 

 

Traduit par: Marie-Michelle Funk

Travail cité:

Ćurković Perica, M. (2008), Auxin-treatment induces recovery of phytoplasma-infected periwinkle. Journal of Applied Microbiology, 105: 1826–1834. doi:10.1111/j.1365-2672.2008.03946.x
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1365-2672.2008.03946.x/full

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *